Inauguration de la « clinique AIT » du CHU de Nantes, le lundi 29 octobre 2018

Création : mercredi 3 octobre 2018

Prise en charge de l’AIT au CHU de Nantes

L’équipe de l’Unité NeuroVasculaire du CHU de Nantes organise une soirée autour de l’AIT à l’occasion de l’inauguration de la « clinique AIT » du CHU de Nantes, le lundi 29 octobre 2018 (journée mondiale des AVC) à partir de 20h en salle Belle-Ile au 2ème étage aile Ouest, HGRL. Après un pot d’accueil, et une visite de la structure d’accueil d’urgence de l’UNV, nous présenterons les actualités sur la prise en charge des AIT et la prise en charge spécifiquement nantaise, en illustrant nos propos de cas cliniques. Nous vous y espérons nombreux afin d’échanger ensemble sur ce sujet de notre quotidien.

 

L’accident ischémique transitoire (AIT) constitue un syndrome de menace. En effet le risque de récidive sous la forme d’un infarctus cérébral constitué atteint 10% à 10 jours, la récidive survenant dans les 48 heures qui suivent l’AIT chez plus de la moitié des patients (Johnston JAMA 2000). Plusieurs études ont montré l’intérêt d’une prise en charge rapide et spécialisée des patients victimes d’AIT. Ainsi, être hospitalisé dans une structure neurovasculaire de type « clinique AIT » réduit le risque de récidive à 3 mois de 80% (Rothwell, Lancet Neurol 2007, Lavallée Lancet Neurol 2007), ce qui pourrait éviter ainsi environ 15 000 AVC en France chaque année. Le bénéfice d’une telle prise en charge est lié à l’expertise neurovasculaire et neuroradiologique. Ces unités sont aussi des lieux très favorables à l’exercice en pratique avancée pour les infirmières, qui participent activement à la prise en charge des patients et notamment à leur éducation thérapeutique. Jusqu’à récemment en France il n’existait que 2 cliniques AIT (contre 200 environ chez nos voisins anglais), l’une à Toulouse et l’autre à Paris (hôpital BICHAT). 

Depuis la fin de l’année 2017, l’unité neurovasculaire du CHU de Nantes (HGRL) dispose d’une chambre dédiée permettant d’accueillir 24h/24 un patient (un seul lit-fauteuil disponible) victime d’AIT. Il s’agit du premier pas vers la création d’une « clinique AIT ». 

L’objectif de cette unité est d’accueillir directement les patients victimes d’AIT récent (symptômes évocateurs tels que l’apparition brutale d’un trouble du langage, d’un déficit moteur unilatéral, ou de troubles visuels, survenus dans les 48 heures précédentes, et ayant complètement régressé). Après un appel au neurologue de garde (06 80 38 84 18), le médecin demandeur (généraliste, SOS médecin, urgentiste, SAMU, etc) pourra orienter directement le patient vers l’UNV (si le lit est disponible), où le patient bénéficiera d’une expertise clinique neurovasculaire et d’explorations complémentaires adaptées qui seront réalisées dans les heures suivant son admission. 

A noter que cette Unité a aussi pour vocation d’accueillir directement, selon la disponibilité du lit, des patients avec céphalées en coup de tonnerre ou des céphalées récentes (<48) et inhabituelles, après appel et validation auprès du neurologue de garde.

 

 

Affichages : 198

Copyright © 2018 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés