• Retrouvez la liste des conseillers après les élections du 8 février 2015 et le nouvel organigramme.
  • Mise à jour du Tableau des SEL et SCP et Cotisation Ordinale : les Sociétés d’Exercice Libéral et les Sociétés Civiles Professionnelles devant régler une cotisation spécifique à l’Ordre, un appel de cotisation leur est adressé chaque année. Nous tenons donc à vous rappeler la nécessité de tenir l’Ordre informé des modifications intervenant au sein de ces sociétés et notamment de leur cessation d’activité afin d’éviter que nous vous adressions un appel de cotisation si ces sociétés n’exercent plus.
  • ATTENTION AUX RISQUES D’ARNAQUES SUR LA MISE EN CONFORMITE AVEC LE RGPD Voir l'article sur Flash-Info
  • Centre MedQual : Il s’agit d’un centre d’information et de ressources pour le bon usage des produits de santé et plus particulièrement des antibiotiques. Il est destiné à l’ensemble des professionnels de santé de la région Pays de Loire. Il est donc spécialisé dans l’infectiologie. Contacts : Tél.02.40.84.64.34 Fax.02.40.84.67.99 mail : medqual@chu-nantes.fr site internet : www.medqual.fr

Le médecin coordonnateur d'un EHPAD peut-il, dans un but préventif, prescrire du Tamiflu, lors d'une épidémie de grippe ?

Mis à jour : jeudi 5 février 2015 Écrit par E. Pigeon-Averty

Le contrat de médecin coordonnateur établi par le Conseil National de l'Ordre des Médecins dispose que le médecin coordonnateur favorise " une prescription coordonnée des différents intervenants, adaptée aux besoins des résidents " et " en aucun cas, le médecin coordonnateur ne peut porter atteinte à la liberté de prescription du médecin traitant du résident ".

Selon la Circulaire de la Direction Générale de la Santé en date du 2 janvier 2006 qui envisage l'hypothèse d'une épidémie hivernale de grippe : "Tamiflu est absolument à réserver à la prise en charge de patients présentant les signes de la grippe (traitement précoce de la grippe) ou ayant été en contact avec des personnes ayant contracté la grippe (traitement préventif post contact) et il faut que le virus de la grippe soit effectivement en circulation sur le territoire.
La prise en charge de Tamiflu par l'assurance maladie est limitée aux patients à risque de complications liées à la grippe saisonnière et dans les situations suivantes :

  1. Traitement curatif précoce de la grippe saisonnière (moins de 48h après l'apparition des premiers symptômes) : sujets à risque de plus de 1 an vivant ou séjournant en co.
  2. Prévention post-contact : sujets à risque de plus de 13 ans après contact avec un cas de grippe cliniquement diagnostiqué, en période de circulation du virus - vivant ou séjournant en collectivités - n'ayant pas été vacciné (contre indication au vaccin anti grippe ou impossibilité de vaccination) - ou immunodéprimés (notamment sujets atteints du SIDA, greffés, sujets traités par un immunosuppresseur)".

Le Conseil National de l'Ordre des Médecins ayant une interprétation restrictive de cette Circulaire, il apparaît donc que la prescription de Tamiflu par le médecin coordonnateur d'un EHPAD ne peut être envisagée. Le rôle du médecin coordonnateur, dans l'hypothèse d'une épidémie de grippe, consisterait donc uniquement à en aviser les médecins traitants des résidents.

Copyright © 2018 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés