• Retrouvez la liste des conseillers après les élections du 8 février 2015 et le nouvel organigramme
  • Mise à jour du Tableau des SEL et SCP et Cotisation Ordinale : les Sociétés d’Exercice Libéral et les Sociétés Civiles Professionnelles devant régler une cotisation spécifique à l’Ordre, un appel de cotisation leur est adressé chaque année. Nous tenons donc à vous rappeler la nécessité de tenir l’Ordre informé des modifications intervenant au sein de ces sociétés et notamment de leur cessation d’activité afin d’éviter que nous vous adressions un appel de cotisation si ces sociétés n’exercent plus.
  • Centre MedQual : Il s’agit d’un centre d’information et de ressources pour le bon usage des produits de santé et plus particulièrement des antibiotiques. Il est destiné à l’ensemble des professionnels de santé de la région Pays de Loire. Il est donc spécialisé dans l’infectiologie. Contacts : Tél.02.40.84.64.34 Fax.02.40.84.67.99 mail : medqual@chu-nantes.fr site internet : www.medqual.fr

“ Penser différent ”

Mis à jour : mardi 10 mars 2015 Publication : mercredi 25 septembre 2013 Écrit par J.L. Clouet

(LOM-140)

Le Président de la République avait donné à son gouvernement un devoir de vacances à réaliser durant les congés de cet été. Le thème était d’imaginer ce que pourrait être la France en 2025. Bien sûr chaque ministère a répondu selon sa propre perception et sa propre vision de son domaine de prédilection.

Il faut bien reconnaître que le tableau dressé est souvent une vision idyllique où le chômage aurait disparu, les mal-logés ou sans abri n’existent plus, la part belle est faite aux moyens de communication ultra modernes : internet et réseaux accessibles de partout, véhicules se déplaçant dans l’espace aérien, etc…

Mais 2025, ce n’est pas si loin que cela, 12 années passent excessivement vite et nous pouvons considérer que ce sera quasiment demain. Cet exercice a alors été repris par des journalistes ou des éditorialistes et à mon tour, plus modestement, je me suis interrogé sur ce que pourrait être notre profession dans 12 ans ? Sur un plan institutionnel et organisationnel, notre pays se regroupera en 8 régions administratives, il n’y aura plus de communes de moins de 1 500 habitants. Nous passerons de la communauté de communes, à la région puis l’État. Des antennes locales à l’image des actuelles mairies annexes rendront les services de proximité.

Le nouveau Président du Conseil national élu cette année n’a t’il pas déclaré récemment sur le site du CNOM en réponse à une question : " à 57 ans, vous faites figure de jeune homme au sein du CNOM, estce que vous pensez qu’il est important de rajeunir cette institution ? ".

" Je crois que l’on doit avoir des objectifs qui permettent à un plus grand nombre de professionnels jeunes et de femmes de participer à la vie ordinale. Cela me semble fondamental. Non pas que je fasse du jeunisme, mais je pense que toutes les structures représentatives ont intérêt à voir les fractions générationnelles les plus jeunes et l’équilibre entre les sexes, s’accomplir en leur sein. Nous allons poursuivre cet objectif et cela passera notamment par des propositions favorisant l’arrivée des plus jeunes, des femmes… "
Devant cette impossibilité à moderniser l’institution, puisque 10 ans avant sa retraite, on considère que notre Président est un jeune !!!!!

Les Conseils de l’Ordre disparaitront pour être remplacés par des comités professionnels déontologiques, éthiques et de surveillance/validation des compétences. Toutes les personnes siégeant dans ces comités devront être en activité. Ils seront élus par les professionnels pour une durée de trois ans non renouvelable au cours de leur carrière. Les réseaux informatiques seront totalement interconnectés grâce à la généralisation de la fibre optique ou de la diffusion par satellite dans les zones les plus difficilement accessibles.

Les messageries sécurisées ne seront plus un sujet de discorde car un " Apicrypt " new look à reconnaissance par puce ADN ou irienne sera la règle d’identification. La médecine, puisqu’il s’agit tout de même de notre intérêt principal, connaîtra un nouvel essor grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la génétique.

La radiologie comme nous la connaissons aura disparu, il suffira de s’installer dans un caisson pour qu’une cartographie en 3 D du corps entier apparaisse et soit adressée à un centre d’expertise. Certains pensent même que la miniaturisation rendra possible ce type d’examen depuis son propre domicile et envoyé aux experts pour interprétation. La chirurgie, la cardiologie et la plupart des spécialités auront explosé puisque chaque domaine sera si segmenté que pour une intervention cardiaque par exemple, il faudra l’intervention de plusieurs professionnels et de non médecins : informaticiens, généticiens, etc… autour du malade.

Des banques de données de matériel génétique seront créées pour recueillir dès leur naissance des cellules embryonnaires et des cartographies ADN de chaque individu. Ainsi pourra-t’on leur proposer en cas de nécessité thérapeutique de leur reconfectionner un élément de leur propre corps. Le médecin généraliste sera devenu un ingénieur coordinateur de santé qui devra surveiller les principaux paramètres physiologiques des patients qui lui seront confiés. Il sera entouré de collaborateurs multiples et sociaux et à l’image de ce qui a lieu en 2010 pour les établissements et les cliniques, ils seront classés seront leurs critères d’accueil, de compétence.

Nous nous réjouirons de constater qu’à l’instar des cliniques et hôpitaux de Nantes qui sont toujours dans les 5 premiers de France, les médecins généralistes de Loire- Atlantique figureront dans le trio de tète du classement national. La profession qui continuera à se féminiser verra un certain nombre de patients - hommes - être obligés de faire la queue chez les médecins masculins (!) pour parler de leurs petits problèmes existentiels…

Et moi, j’attaquerai vaillamment ma première année d’une retraite bien méritée espérant seulement être soigné conformément aux usages par des personnes attentives, humaines et à l’écoute. En relisant cet éditorial, je pourrais me dire qu’il y a des rêves qui sont longs à atteindre ou sont destinés seulement à demeurer à l’état de rêves et en reprenant Steve Jobs : " Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent, Penser Différent ".


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2015 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés