• Retrouvez la liste des conseillers après les élections du 8 février 2015 et le nouvel organigramme.
  • Mise à jour du Tableau des SEL et SCP et Cotisation Ordinale : les Sociétés d’Exercice Libéral et les Sociétés Civiles Professionnelles devant régler une cotisation spécifique à l’Ordre, un appel de cotisation leur est adressé chaque année. Nous tenons donc à vous rappeler la nécessité de tenir l’Ordre informé des modifications intervenant au sein de ces sociétés et notamment de leur cessation d’activité afin d’éviter que nous vous adressions un appel de cotisation si ces sociétés n’exercent plus.
  • Centre MedQual : Il s’agit d’un centre d’information et de ressources pour le bon usage des produits de santé et plus particulièrement des antibiotiques. Il est destiné à l’ensemble des professionnels de santé de la région Pays de Loire. Il est donc spécialisé dans l’infectiologie. Contacts : Tél.02.40.84.64.34 Fax.02.40.84.67.99 mail : medqual@chu-nantes.fr site internet : www.medqual.fr

L’esprit de village gaulois !

Mis à jour : mardi 10 mars 2015 Publication : lundi 1 avril 2013 Écrit par J.L. Clouet

(LOM-139)

La loi a réformé le mode des élections pour les Conseils ordinaux. Dorénavant, tous les trois ans, les Conseils sont renouvelés par moitié.
Après les Conseils départementaux et les Conseils régionaux, c’était donc au tour du Conseil national de passer à ce nouveau système électoral dont le but est de proposer un plus grand renouvellement des élus, tout en diminuant le coût de l’organisation des élections. 

Les conseillers nationaux sont élus par les titulaires des Conseils départementaux, leur nombre étant fonction de l’importance de chaque région. La région Pays de la Loire est représentée par deux conseillers nationaux.

Après de longs mois de réflexion et les avis éclairés de nombreux amis, j’ai donc décidé de présenter ma candidature aux électeurs de la région.

Il s’agissait avant tout de proposer un renouvellement des élus, en tenant compte de l’expérience acquise au Conseil départemental, qui m’a permis de mesurer la diversité des modes d’exercice professionnel et aussi la complexité dans laquelle le médecin évolue aujourd’hui.

J’espérais apporter un peu de dynamisme, une bonne dose de convivialité, et servir quelques idées pas toujours dans le courant actuel du politiquement correct, mais que la Loire Atlantique a su porter au service des confrères.
En allant à la rencontre des autres Conseils départementaux de la région, j’ai mesuré la diversité et les difficultés spécifiques de chacun des conseils.

J’ai aussi compris, qu'en tant que gros département, nous étions un peu privilégiés, voire un peu enviés. Les deux grandes villes de faculté que sont Nantes et Angers bénéficient indéniablement de leur présence pour permettre aux futurs médecins de trouver une installation, un remplacement, un exercice salarié, dans un cadre rassurant, auprès d’une offre hospitalière et de médecine spécialisée totalement adaptée aux demandes des patients. Il en est bien évidemment autrement dès que l’on s’éloigne de ces deux grands pôles et on mesure l’importance et l’intérêt de proposer aux jeunes futurs internes, des stages visant à leur faire connaître une intégration dans des cabinets médicaux, des hôpitaux locaux et généraux. Le résultat de cette élection n’a pas été favorable à mes souhaits et nous conservons donc, pour les six ans à venir, nos deux conseillers nationaux sortants que je félicite de leur réélection.

Tout de même, je ne peux m’empêcher de regretter que le nouveau Conseil national soit toujours composé majoritairement de retraités ou de pré-retraités. L’image portée par notre institution nationale risque d'être en décalage avec la pratique quotidienne, où nous devons avancer sur une déontologie proche des confrères et au service des patients

Un exemple parmi d’autres de la lenteur d’évolution de certains dossiers : l’informatisation de notre Conseil national qui est toujours dans l’impossibilité de mettre en ligne des services de déclarations de remplacement ou des formulaires de notification d’insécurité etc…

Nous continuons à échanger des masses de papier alors que déjà bon nombre de grandes administrations ont réussi ce pas de la dématérialisation. Je formule le souhait que le nouveau Conseil national, et son Président, sauront néanmoins franchir le pas de la modernité…


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2017 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés