• Retrouvez la liste des conseillers après les élections du 8 février 2015 et le nouvel organigramme.
  • Mise à jour du Tableau des SEL et SCP et Cotisation Ordinale : les Sociétés d’Exercice Libéral et les Sociétés Civiles Professionnelles devant régler une cotisation spécifique à l’Ordre, un appel de cotisation leur est adressé chaque année. Nous tenons donc à vous rappeler la nécessité de tenir l’Ordre informé des modifications intervenant au sein de ces sociétés et notamment de leur cessation d’activité afin d’éviter que nous vous adressions un appel de cotisation si ces sociétés n’exercent plus.
  • Centre MedQual : Il s’agit d’un centre d’information et de ressources pour le bon usage des produits de santé et plus particulièrement des antibiotiques. Il est destiné à l’ensemble des professionnels de santé de la région Pays de Loire. Il est donc spécialisé dans l’infectiologie. Contacts : Tél.02.40.84.64.34 Fax.02.40.84.67.99 mail : medqual@chu-nantes.fr site internet : www.medqual.fr

Les médecins se soignent-ils bien ???

Mis à jour : vendredi 19 février 2016 Publication : jeudi 18 février 2016 Écrit par J.L. Clouet

(LOM-148)

« Les médecins se soignent-ils bien ??? »

L’obscurantisme et l’ignorance se sont alliés à la barbarie pour que nous nous souvenions à jamais de l’année 2015. Le 7 janvier puis le 13 novembre ont meurtri les Français pour leur vie entière. Certains ont perdu la vie, d’autres seront marqués pour toujours dans leur corps mais toutes les familles garderont des séquelles psychologiques de ces évènements qui ont plongé notre pays dans la douleur.
Que 2016 nous apporte à tous le retour à la paix et la sérénité, le Conseil départemental vous présente ses meilleurs vœux de bonne et heureuse année, de bonne santé pour vous et vos familles.

Nous savons tous que les médecins ne sont pas de bons soignants pour eux-mêmes ou leur entourage très proche. Ils ont tendance à négliger l’apparition de signes cliniques de maladies ou à minimiser un certain nombre de pathologies. Leur suivi médical est souvent assuré par eux-mêmes ou par un ami très proche, car il n’aime pas confier leur misère ou raconter leurs souffrances. L’Ordre des médecins a une mission d’entraide qui se caractérise par une écoute des confrères dans la difficulté pour leur apporter aide morale et psychologique mais aussi matérielle et financière. Cela peut concerner le médecin lui-même mais aussi sa famille et ses enfants en assumant certaines charges concernant l’éducation par exemple.
La difficulté de cette mission consiste dans le repérage des confrères qui n’osent pas demander la mise en place de ces aides et de cette assistance par pudeur ou parfois parce qu’ils ne savent pas qu’elles existent et que leur cotisation ordinale leur ouvre cette opportunité. Partant de ce constat, un certain nombre de Conseils ont élaboré des solutions en créant soit des associations d’écoutes, soit en mettant en place des numéros verts, d’autres ont préféré une orientation vers des centres de prévention et d’examens de santé tels qu’ils existent au sein de l’Assurance-Maladie.

Plus loin dans cette revue, le Docteur Dominique Bonnard revient sur cette question très importante de l’entraide et détaille de façon très complète les réalisations déjà en place dans d’autres régions. Mademoiselle Léopoldine Sauvegrain, interne en médecine, a choisi pour sujet de thèse de son doctorat en médecine l’étude des difficultés que rencontrent les médecins dans leur propre façon de se soigner. Vous avez été sollicités pour répondre à son questionnaire et nous en fournirons les réponses détaillées dans un prochain exemplaire de la revue.

Après concertation avec d’autres Conseils et avec la direction de l’Assurance-Maladie, nous nous sommes rapprochés du centre d’examens de santé de l’Assurance-Maladie pour mettre en place une consultation de prévention destinée aux confrères libéraux qui seraient intéressés par cette démarche. Les médecins salariés devant bénéficier, en théorie, d’un suivi par le service de médecine du travail de leur employeur. La nécessité d’une confidentialité absolue, puisque c’est le principal frein à l’accès aux soins selon les premiers retours de nos confrères parisiens, nous a fait élaborer une démarche dans un parcours qui doit préserver un secret médical et une étanchéité absolue des données cliniques recueillies.
Madame le Docteur Charlotte Authier, qui dirige le centre examen de prévention de l’Assurance-Maladie, nous a présenté une synthèse des expériences de la Ville de Paris et de la région d’Avignon et s’est particulièrement investie dans ce projet. Nous tenons à la remercier chaleureusement pour sa forte implication et pour son investissement dans ce projet. Les médecins intéressés devront s’inscrire sur un formulaire à leur disposition soit sur le site Internet du Conseil départemental (www.cdm.org) soit directement au Conseil afin de vérifier leur éligibilité (médecin libéral en exercice). Le Conseil transmettra alors au secrétariat médical du centre d’examens de santé leurs coordonnées selon leurs indications et ils seront contactés directement pour prendre rendez-vous un jeudi après-midi où le centre d’examens de santé de l’Assurance-Maladie sera uniquement réservé à ces consultations. Ils n’auront aucune possibilité de rencontrer d’éventuels patients. Ils recevront une ordonnance pour une biologie à réaliser et un questionnaire de santé à remplir.

Après les tests habituels, ils bénéficieront d’un entretien et d’une consultation médicale puis des conseils appropriés à leur situation leur seront prodigués. Nous souhaitons contacter quelques confrères spécialistes pour élaborer une liste à fournir pour orienter rapidement les confrères qui auraient besoin d’une prise en charge et qui ne connaîtraient pas ou n’oseraient pas consulter un spécialiste. L’importance de la prise en compte d’un médecin traitant non « ami » leur sera rappelé si ils n’en ont pas déjà un. Toutes les données médicales recueillies seront anonymisées. Un retour d’analyse et d’expérience pour juger de l’opportunité de poursuivre cette expérience ou de la modifier aura lieu au bout d’une année. L’Assurance-Maladie prendra en charge le coût de cet examen, l’entraide ordinale pourra compléter si nécessaire. Assez paradoxalement, les premiers retours de nos confrères parisiens ont montré que ce n’était pas le burn out qui était le premier diagnostic comme on pouvait l’imaginer mais tout simplement des pathologies médicales : diabète, hypertension, coronaropathie, troubles de la vue, etc.…

Nous espérons vivement que l’important travail réalisé par Mademoiselle Sauvegrain et l’implication forte de l’Assurance-Maladie et de Madame le Docteur Authier débouchent sur une participation des confrères pour leur permettre une amélioration de leur santé. Le Conseil départemental et la commission d’entraide resteront bien sûr toujours à l’écoute de tous les confrères pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Bonne Année et Bonne Santé !

Docteur Jean-Louis CLOUET

 


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Copyright © 2017 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés