• Retrouvez la liste des conseillers après les élections du 8 février 2015 et le nouvel organigramme.
  • Mise à jour du Tableau des SEL et SCP et Cotisation Ordinale : les Sociétés d’Exercice Libéral et les Sociétés Civiles Professionnelles devant régler une cotisation spécifique à l’Ordre, un appel de cotisation leur est adressé chaque année. Nous tenons donc à vous rappeler la nécessité de tenir l’Ordre informé des modifications intervenant au sein de ces sociétés et notamment de leur cessation d’activité afin d’éviter que nous vous adressions un appel de cotisation si ces sociétés n’exercent plus.
  • Centre MedQual : Il s’agit d’un centre d’information et de ressources pour le bon usage des produits de santé et plus particulièrement des antibiotiques. Il est destiné à l’ensemble des professionnels de santé de la région Pays de Loire. Il est donc spécialisé dans l’infectiologie. Contacts : Tél.02.40.84.64.34 Fax.02.40.84.67.99 mail : medqual@chu-nantes.fr site internet : www.medqual.fr

Réchauffement et désertification...

Publication : mercredi 15 décembre 2010 Écrit par M. Chupin - Dessin de P. Leveque

Il est bien logique que le très médiatique réchauffement planétaire (dont nous avons la preuve tous les jours, et particulièrement à fin novembre / début décembre ! ! !) s'accompagne d'une modification de notre environnement...
Bientôt les oliviers, le riz, les lauriers roses, vont remplacer les vieux chênes armoricains, nos céréales habituelles, et nos rhododendrons. Dans ces conditions, comment voulez-vous que les druides persistent, puisqu'il n'y aura bientôt plus de gui.

Tous nos jeunes se jettent maintenant dans des institutions ou des situations dont le principal intérêt est d'être climatisées. Et ceci devient d'autant plus ennuyeux qu'on nous annonce un accroissement de population de 20 à 25 % dans les trente ans qui viennent.
Bien sûr, cette cause, futuriste ou fantaisiste, n'est pas la seule de la désertification druidique ! Différents rapports récents l'ont assez bien appréhendé :

-- Désertification ? Elle serait déjà moins importante s'il n'y avait pas une évidente surconsommation médicale, et si on ne demandait pas aux druides d'assumer des charges qui ne sont pas vraiment de leur ressort (paperasserie, administration etc.)

-- Fait-on vraiment ce qu'il faut pour attirer les jeunes vers l'installation en médecine classique ? Ne devrait-on pas revoir la formation médicale initiale (peut-être moins "scientifique" et en revanche plus"pratique" ) ? Retour à une École de Médecine ?

-- Les maisons médicales sont-elles une solution : peut-être, mais à condition d'être totalement indépendantes des différents pouvoirs publics.

-- L’image de marque du médecin de terrain ne s'est-elle pas trop dévalorisée ? Peut-être un peu par notre faute, mais sûrement pas uniquement !

-- Les revenus sont-ils à la hauteur du travail demandé ?Des honoraires plutôt bas ne poussent-ils pas à la consommation ? Tous les actes doivent-ils être remboursés ?

-- La judiciarisation progressive de l'art médical ne devient-elle pas trop angoissante ?

-- N'y a-t-il pas une incohérence entre une sélection extrêmement stricte à l'entrée des études, et l'obligation ultérieure de recourir à des médecins étrangers ?

-- Et posons-nous encore une fois la question : pourquoi les notaires et pharmaciens n'ont-ils pas ce type de problème ? Parce qu'il s'agit de professions où les installations sont réglementées mais, in fine, de façon très avantageuse pour eux... et leurs retraites ! Bref, même si le changement climatique n'est pas pour tout de suite,il y a des mesures politiques urgentes à prendre... Sinon, nous nous retrouverons 40 ans en arrière, avec simplement deux ou trois médecins par canton, et pas forcément malheureux, car forcément très courtisés et considérés !

Provocatrix

Copyright © 2015 Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire-Atlantique - Tous droits réservés